Bienvenue | À propos | Le CCBE

Le CCBE

Le Conseil des barreaux européens (CCBE), fondé en 1960, est une association internationale sans but lucratif. Dès sa création, le CCBE a toujours été le premier à exprimer les avis des avocats européens et à défendre les principes juridiques fondamentaux de la démocratie et de l’état de droit (voir l’Histoire du CCBE).

 

 

Le CCBE est reconnu comme porte-parole de la profession d’avocat en Europe et représente, à travers ses membres, plus d’un million d’avocats européens.

Le CCBE est composé de barreaux de 45 pays de l’Union européenne, de l’Espace économique européen et de l’Europe élargie. L’organisation comprend 32 pays membres, trois pays associés et dix pays observateurs (voir les Statuts pour plus d’informations sur les conditions d’adhésion).

Le CCBE représente les intérêts communs des barreaux européens auprès des institutions européennes et internationales. Il assure régulièrement la liaison entre ses membres et les institutions européennes, les organisations internationales et d’autres organisations juridiques à travers le monde.

La régulation de la profession, la défense de l’état de droit, les droits de l’homme et le maintien des valeurs démocratiques sont les missions essentielles du CCBE. Les domaines de préoccupation principaux comprennent le droit d’accès à la justice, la numérisation du processus judiciaire, le développement de l’état de droit et la protection des clients par la promotion et la défense des valeurs fondamentales de la profession.

 

 

 

De nombreuses questions concernent les avocats à l’échelle européenne : les effets des nouvelles technologies sur les valeurs fondamentales de la profession, la relation entre les devoirs des avocats et le devoir des gouvernements de garantir la sécurité des citoyens ou encore les répercussions de la mondialisation et de la libéralisation des marchés sur la profession d’avocat. En ce qui concerne la question des affaires transfrontalières qui touchent les avocats, la Commission européenne a consulté le CCBE au sujet de la promulgation d’une série de directives européennes visant à régir l’exercice de la profession dans les autres États membres, que ce soit par l’intermédiaire de services temporaires, d’un établissement ou d’une requalification.

Le CCBE a également soutenu la Commission européenne dans la mise au point d’un portail de justice en ligne qui offre aux citoyens européens des informations pratiques dans leur langue sur le système et les procédures judiciaires. Ce portail vise à faciliter l’accès à la justice aux citoyens européens.

Le CCBE travaille étroitement avec d’autres organisations d’avocats à travers le monde sur des questions d’intérêt commun telles que l’indépendance de la profession d’avocat et du système judiciaire, la confidentialité des relations entre avocats et clients, l’accès à la justice, l’état de droit ainsi que la capacité des avocats à exercer leur profession librement sans aucun harcèlement ni aucune entrave.

Le CCBE publie régulièrement des lettres pour la protection des défenseurs des droits de l’homme en danger et décerne chaque année un Prix des droits de l’homme afin d’honorer un avocat ou une organisation d’avocats qui ont fait preuve d’un engagement et d’un sacrifice hors du commun pour préserver les valeurs fondamentales de la profession.